Angolagate: Pasqua balance Chirac et Villepin (vidéo) | Le Buzz Quotidien



Buzz


Angolagate: Pasqua balance Chirac et Villepin (vidéo)

Djeby le 11/12/2009 04:11:00 PM | AngolagateCharles PasquaDominique de VillepinJacques Chiracpolitiquevideo
Charles Pasqua
Il ne faut pas l'enquiquiner le Charles.

Après avoir été condamné le mois dernier à un an de prison ferme dans l'affaire de l'Angolagate, Charles Pasqua balance et affirme que Jacques Chirac et Dominique de Villepin (secrétaire général de l'Elysée à l'époque) ainsi que Charles Millon (ministre de la Défense à l'époque) étaient au courant des ventes d'armes vers l'Angola en 1995.

Charles Pasqua charge Villepin et Chirac en disant : "Tous deux ont manqué à leurs devoirs".

Une question reste en suspens. Pourquoi Charles Pasqua n'a-t-il rien dit au procès? Peut-être ne pensait il pas être condamné et donc un sentiment d'injustice aurait surgi après avoir entendu le verdict?

J'opterais plus pour un coup de Trafalgar en coulisses entre les protagonistes mais bon le saura-t-on vraiment un jour ?


Regardez la conférence de presse donnée par Charles Pasqua sur cette "affaire d'Etat".



twitter facebook Mail
Autres buzz

Vos commentaires

    Jean-Charles Duboc // 12 novembre 2009 à 23:09

    Cette conférence de presse a été une tempête dans un verre d’eau.

    La mémoire de « Pasqua la Balance » est aussi sélective que celle de Jacques Chirac car il n’a révélé, ni les destinataires des rétro-commissions sur la vente des frégates à Taïwan, ni les bénéficiaires du détournement, par François Mitterrand, des 3,5 milliards de dollars d’indemnités de la guerre du Golfe attribuées à la France en 1991 :

    http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/

    Mais cela ne l’empêchera pas de comparaître devant la Cour de Justice de la République pour différentes affaires : l'autorisation d'exploitation du casino d'Annemasse par un proche, en échange d'un financement politique ultérieur ; l'agrément délivré pour le transfert d'un de GEC-Alsthom à Saint-Ouen, qui avait généré en 1994 le versement d'une commission de près de 800 000 euros à un proche de M. Pasqua et enfin une affaire d'abus de biens sociaux concernant le versement à des proches de M. Pasqua de commissions par une société d'exportation d'armes qui dépendait de son ministère.

    La chute du « Terrible Môssieur Pasqua » est inévitable et il saura entraîner avec lui Jackouille la Fripouille, et certainement bien d’autres…

    Nous allons assister à la fin du totalitarisme mafieux qu’est devenue la Vème république…

    Jean-Charles Duboc

Postez un commentaire (commentaires anonymes refusés)
Suivez le Buzz Quotidien

Recevoir les buzz par mail:

buzz
buzz média
buzz politique
buzz cinéma
buzz people
buzz web
Les derniers buzz
Buzz du moment